Entre mugissements et grondements

Du 5 au 19 juin 2012

DSC_6288

Après le Colorado, nous entrons au Wyoming, de grandes plaines où souffle le vent et où les vaches sont à leur aise. A perte de vue, des chevaux, des ranchs, des antilopes et des derricks. Ca sent l’Etat rural. Ici, les hommes sont des mâles : Jeans, Santiags, boucle à la ceinture.

La route est monotone jusqu’à notre prochaine destination (Jackson). Elle traverse des bad lands.

P1200539

En se rapprochant de Yellostone, les paysages changent, deviennent plus montagneux et la terre se pare de toutes les couleurs. La route devient belle jusqu’à être magnifique.

DSC_4496

DSC_4483

Rodéo

Jackson Hole nous semble dynamique. Station de ski, VTT, escalade, … de multiples activités sont proposées dans la ville. Nous assistons à un spectacle de cowboys en pleine rue avec des balles à blanc ! Estéban et Titouan « n’en croient pas leurs oreilles ».

BestOffGrandTeton-001

C’est ici que nous verrons notre premier rodéo. L’Etat du Wyoming est réputé pour cela. Dans les gradins, en face de nous, les locaux assistent au spectacle. Le chapeau de cowboy et le jeans sont de rigueur. Ils viennent acclamer leurs concurrents favoris.

DSC_4764

Après le discours patriotique, le chant de l’hymne national et les encouragements de la foule, le Rodéo peut enfin débuter. Les Américains n’ont pas leur pareil pour mettre en scène et lancer le show ! Nous sommes pris au jeu. Les épreuves commencent par les sélections féminines des benjamines.

Puis place aux mâles ! Lancer de lasso sur les vachettes, rodéo sur les taureaux, chevaux …

BestOffGrandTeton

DSC_4791

DSC_4769

Nous passons deux heures à acclamer, rire, crier, encourager … dans le froid, mais bien équipés.

DSC_4805

Elle est mamelle la vie ?

Le lendemain, nous sommes bluffés par la beauté et la prestance des trois pics de Grand Téton NP (d’où le jeu de mots avec ce sous-titre pour ceux qui n’auraient pas compris ;-).

DSC_4944

Après avoir écouté les conseils du Ranger sur les attitudes à adopter face à l’ours et acheté la bombe irritante en cas d’attaque ( ;-), nous partons le traquer autour de Two Ocean Lake, un lac où nous aurions le plus de chance de le voir, à priori. Mais la chance n’est pas là … Nous sommes seuls dans la rando et finalement, Nico et moi, nous ne sommes pas si courageux que nous voulons le croire : pour une fois, nous encourageons les garçons à faire du bruit et chanter ! C’est peut-être d’ailleurs pour cela qu’on ne l’a pas vu ??

DSC_5035

Sur le chemin du retour, au milieu de nulle part, nous apercevons un camping-car français. Ce sont Jeanine et Guy, un couple de retraités heureux qui parcourt les Amériques comme nous. Et hop, on improvise un apéro-repas sur le bord de la route.

DSC_5047

Guy est magicien. Ses tours font pétiller les yeux d’Estéban et de Titouan.

DSC_5044

Le lendemain, nous partons en balade ensemble autour de Jenny Lake.

DSC_5103

La faune de Grand Teton nous émerveille : elks, mooses, marmottes … et des bisons par centaines!

DSC_4977

DSC_5215

DSC_4537

DSC_5138

DSC_5052

DSC_5072

Et puis, alors qu’on ne l’attendait plus, le voilà qui se présente à nous : l’ours grizzly ! Une ourse, plus exactement. Et l’ourse est coquette. Elle pose, photogénique, sous son meilleur profil dans la prairie fleurie.

DSC_5589

Nous passons plus d’une heure à l’observer, sous la surveillance du ranger, la perdant de vue parfois. Elle est peu perturbée par notre présence. Le déclencheur de l’appareil photo crépite : de dos, de face, profil gauche, profil droit ... Nous avons dû prendre 500 photos, en garder 80 et vous en montrer 5. Ouff ! ;-)

DSC_5601

DSC_5611

DSC_5549

Top là, ça c’est fait !

Au cœur de la pierre jaune

Le lendemain, le climat est rude : c’est sous la neige que nous faisons notre entrée à Yellowstone, ce monstre de parc américain. Yellowstone, c’est un super volcan. Nous mettons les pieds sur une marmite en ébullition, une cocotte minute. Les spécialistes disent que si le volcan venait à exploser, son nuage de cendre recouvrirait plus de la moitié des USA ! Partout dans le parc, nous ressentons la force de la nature, le grondement des ténèbres.

A West Thumb, dans la partie sud du parc, nous découvrons donc sous la neige, des geysers et des piscines d’eaux sulfureuses aux belles teintes colorées.

WestThumbEtYellowstoneLakeEtEntreeSud

DSC_5726

Les jours suivants le ciel est bleu.

DSC_5880

Dans la Lamar Valley, nous entendons les loups et nous assistons, de loin, à une scène incroyable : onze loups en train de dévorer le cadavre d’un bébé bison et qui plus tard, vont se faire chasser par les imposants mâles.

DSC_6175

Dans la Hayden Valley, c’est l’ourse grizzly que nous apercevrons, au petit matin, au détour d’un virage, à quelques mètres de nous avec ses deux jeunes. Puis elle disparaît.

DSC_5844

DSC_5846

On aura beau l’appâter avec de la confiture de myrtilles de Bachos ( ;-), lui proposer de lui garder ses petits pendant qu’elle va se faire une heure de thalasso dans les piscines d’eau chaude du parc, rien à faire …

Ces deux vallées, outre le fait de posséder une faune exceptionnelle, offrent également de magnifiques paysages.

DSC_5944

Les garçons sont aux premières loges.

P1200730

DSC_6213

Les bisons sont nombreux et ils traversent la route. Nous serrons les fesses, particulièrement lorsqu’ils se mettent à courir et ruer collés à notre escargot, inquiets par les voitures qui leur passent à côté.

DSC_6260

DSC_6772

Les terrasses de Mammots Springs sont parées jolies couleurs.

DSC_6267

Le geyser de Old Faithful est réglé comme une horloge et jaillit à 55 mètres de haut toutes les 90 minutes.

ValleyGeysers

Nous sommes nombreux pour le spectacle comme partout dans cette partie du parc très courue … !

DSC_6385

DSC_6619

DSC_6551

Au camping, nous faisons la connaissance d’une famille suisse allemande: Christina, Stefan et leurs deux garçons : Samuel et Florian. Estéban est content d’avoir des copains pour son anniversaire et il est heureux de tester avec eux sa toute nouvelle panoplie de cowboy : Oui, je sais Gisèle, avant d’en avoir, j’avais dit que mes enfants n’aurait jamais d’arme (même fausse)! … Avant, j’avais donc des principes sur les enfants, maintenant j’ai des enfants ;-).

P1200935

Notre cowboy, donc, fête ses cinq ans et c’est pour nous, l’occasion de faire péter le bouchon du champagne californien !

Sur la route, en pleine après-midi, pourtant proche du secteur touristique, l’œil aux aguets comme toujours, j’aperçois un ours. Nico stoppe Caracol, créant un bouchon sur la route et une longue file de badauds ! Ouah ! Je suis fière de l’avoir vu la première. C’est quelque chose ! Les garçons, qui sont allés le matin même assister au programme des Juniors Rangers sur la distinction entre le Black Bear et le Grizzly, m’affirment que c’est un Black Bear, même s’il est couleur cannelle.

DSC_6679

Nous quittons Yellostone après y être restés une belle semaine. Ce parc nous a surpris par sa richesse animalière et nous a offert une rencontre avec deux grands prédateurs que sont le loup et le grizzly. Le sentiment d’être assis sur une bombe à retardement y est partout réel tant la présence volcanique y est palpable, bouillonnante et omniprésente.

Une pensée émue pour Frec et Sophie, nos amis gersois ; puisque c'est à Yellostone que nous avions prévu de nous retrouver avec eux, qui avaient loué un camping-car pour l'occasion. Mais le délai du visa en a décidé autrement. Ceci dit c'est haut la main qu'ils ont remporté le diplome du camping-cariste américain ;-).

Montana manqué

Nous entrons dans le Montana en suivant la Gallatin River, lieu de tournage du film « Et au milieu coule une rivière ». Le Montana évoque pour moi, justement, les bons films avec Robert Redford (Bob pour les intimes). Je l’imagine sur son cheval dans ses grandes plaines vertes … Mais malgré un arrêt à Bozeman et un autre au bord du lac Flathead, notre visa américain expirant dans cinq jours, il nous faut mettre le turbo à Caracol et c’est donc deux jours de route que nous encaissons.

P1210021

Les paysages sont beaux, les garçons pénibles, nous, peu patients, on découvre à Titouan un énième abcès dentaire (son 4ème) et Caracol nous fait des siennes. Le voyant des injecteurs se rallume. « Le capteur de pression doit être encore encrassé », dixit le nouveau-diagnostiqueur-diéséliste-expert-en-injecteurs-caracolesques, j’ai nommé Nicolas ! Ahhhhh !! Du vrai bonheur !!!! La loi de Murphy dit bien que c’est toujours quand il ne faut pas que les emmerdes arrivent. Oui, oui, nous y sommes, c’est bien cela. Dans le mois qui vient, nous attendent 5300 km de traversée d’est en ouest du Canada. Avec un moteur défectueux, on ne va pas rigoler ! Donc, vous l’aurez compris, le moral n’est pas au plus haut.

Et puis, le lendemain, malgré le temps pluvieux, tout s’enchaine comme par magie : sur la route, nous tombe sous le nez un diéséliste BOSCH qui nous nettoie le capteur de pression et nous change le filtre à gasoil en moins de temps qu’il nous faut pour le dire, l’assurance canadienne nous est bien parvenue en poste restante, l’abcès de Titouan se soigne sous anti-infectieux … et les garçons sont sages comme des images ! Non, ça c’est une blague ;-).

Glacier NP nous accueille sous la pluie, la route qui le traverse n’est pas encore ouverte (car enneigée). Nous sommes contraints de contourner le parc. Le plafond est bas. Sous les nuages, on devine des paysages fabuleux. Nous nous plaisons à dire que les Etats Unis pleurent notre départ ;-). Oui, je sais, on n’est pas trop modeste !

Le mauvais temps et les prévisions météo nous poussent donc vers le Canada deux jours plus tôt que prévu et comme à chaque fois, nous sommes excités de découvrir un nouveau pays. Le dernier, pour le coup.


Sur les 88 jours passés aux USA, nous avons été 77 jours en pleine nature, dans les parcs. On a sciemment choisi d’éviter les villes et ce choix nous a comblé. Nous avons aimé le contact avec la nature et les animaux que nous ont offert les Etats-Unis. Y’a pas à dire, ils possèdent parmi les plus beaux paysages des Amériques ! Et quelle diversité : chaque Etat est différent, offre son lot de surprises. Nous avons beaucoup aimé le système des Juniors Rangers pour aider les enfants à comprendre les particularités de chaque parc. Et malgré les difficultés pour comprendre la langue, nos monstres s’y sont pliés avec beaucoup de sérieux et d’application : nous emportons donc avec nous une trentaine de médailles dorées. Nous avons beaucoup plus été dans les campings qu’ailleurs aux Amériques ; ceux-ci nous ont offert le confort au détriment de la liberté de pouvoir bivouaquer n’importe où … Sur les Américains, nos apriori se sont vite envolés. On a découvert des gens proches de la nature, hyper positifs (et qu’est-ce que ça fait du bien de les côtoyer !), mais aussi un pays de contrastes surprenants. Bye Bye USA  … et à nous Le Canada !



Article dédié à la mémoire de Tonton qui nous a quitté voici 3 jours. C'est dans ces cas-là que l'éloignement est le plus difficile à porter. Mamie, Maman, Hervé et Vincent (et tout le reste de la famille), on pense à vous.

 

CinéCaracol

Le tout en images avec le CinéCaracol.


Itinéraire

Voilà en gros l'itinéraire que nous avons suivi.


 

Le trajet

 

googlemapsExemple

Voyage terminé,

Cliquez sur la carte

pour voir le trajet.


 

Les pas du Consul

Cliquez sur l'image pour voir le carnet de voyage du Consul

RockyMountains

Rocky Mountain, Colorado, USA

 


Powered by Joomla!. Design by: free joomla theme technology  Valid XHTML and CSS.