C'est parti!

P1010184-1


Un petit article en direct de Buenos Aires. Impressions à chaud et à froid sur les quinze jours que nous venons de passer.

Lire la suite : C'est parti!

Là où Hannibal aurait été fort désappointé

Bonne année!

Mais de quel Hannibal parle-t-on donc ici vous demandez vous ? Et bien de celui de l’Agence Tout Risque évidemment (ils avaient un camion eux aussi…).  Oui, je sais, ça ne fait pas très « in », mais on a la culture qu’on peut. Et pourquoi parle-t-on ici d’Hannibal ? Et bien à cause de sa phrase fétiche : « j’adore qu’un plan se déroule sans accroc ». Et bien, dans notre cas, le plan semble être truffé d‘accrocs…

Lire la suite : Là où Hannibal aurait été fort désappointé

Le faux départ

Joyeux Noël

 

Joyeux Noël à tous ! C'est en cette période festive que nous avons quitté nos boulots, notre nid, notre village, que les enfants ont quitté leur école ... Nous emportons avec nous notre seul véhicule, Caracol, nos quelques biens et affaires (celles qui contiennent à l'intérieur) ... mais c'est le coeur gros de beaucoup de souvenirs, de vos témoignages d'amitié, de fidélité et comblés de vos gentilles marques d'attention que nous quittons Barzun et ses habitants qui nous ont si bien accueillis il y a 4 ans. Vous allez nous manquer !

 

Lire la suite : Le faux départ

Tout s'accélère!

 

Nous avons enfin les billets du bateau : nous quitterons Le Havre à bord du Grande Brasile le 18 janvier ! Enfin, le bateau a déjà une semaine de retard, donc ce sera le 18 janvier à 2-3 jours près (et plus si on n'a pas de bol). Qu'est-ce qu'on peut vous dire sur le Grande Brasile ? 217 mètres de long, dont les 3/4 du pont avant chargés de containers et les ponts intérieurs remplis de voitures. Nos cabines tout confort ;-) sont sans hublot (c'est peut-être préférable pour le mal de mer ?), avec des lits superposés (va vraiment falloir que je dorme en haut ?). Nous pourrons nous défouler dans une salle de sport (à en faire pâlir la fameuse chaîne Moving) et nous relaxer dans la salle TV qui doit contenir une vidéothèque qui n'a pas été réactualisée depuis le début des années 90. Autant dire qu'il nous tarde !

Notre maison est louée au 1er décembre ! Alors, tout va très vite. Pas le temps de penser à ce qui nous attend sur le bateau, c'est l'heure des cartons, des cartons et des cartons. Quelle étrange sensation de ranger tous ces objets et de se dire que nous les reverrons que dans deux ans ... l'impression de mettre nos vies entre parenthèses.

Les enfants aussi de leurs côtés connaissent le moment de faire des choix : finis les milliards de tonnes de jouets ;-) Tout leur univers doit contenir dans une boîte de 40 cm de long et de 20 cm de large !! Quel dilemme ! Et avis au papa noël, tout doit être PETIT, même riquiqui, cette année.

C'est également le moment de commencer à dire au revoir ... dur dur, tout ça ! Une page se tourne pour moi qui quitte mon travail, qui met une fin à mes dix premières années de vie professionnelle. Sereinement mais pas sans vague à l'âme, je m'apprête à dire adieu : à mes chers collègues (à leurs côtés et grâce à eux, j'ai appris, grandi, mûri durant toutes ces années ; leur écoute et leur soutien me manqueront, c'est sûr) et à ce monde agricole, si humain et chaleureux, qui m'a tant apporté sur les relations humaines.

La période est d'autant plus difficile que nous sommes malheureusement peu disponibles. Notre emploi du temps frôle celui des ministres (à quand notre remaniement à nous ?) et notre tête est bien pleine de tout ce que nous avons à planifier, clôturer, prévoir, anticiper. A ceux qui se sentent lésés, nous demandons compréhension.

Dure et étrange période ... ambivalente, partagée entre l'angoisse de tout laisser, de quitter cet univers que nous connaissons bien, de revenir différents ... et l'excitation et l'envie de découvrir ENFIN, après ces mois de préparatifs, ce qui nous attend ...

 

Ca avance, ça avance!

En attendant le départ

Les jardins de Marqueyssac

Nous n'avons toujours pas notre date de départ, certainement mi-janvier 2011 par bateau. Par bateau ? Oui, mesdames et messieurs, nous suivrons Caracol dans sa lente et longue la traversée de l'Atlantique, ce qui représente environ UN mois de bateau. Le trajet en bateau, c'est déjà pour moi qui n'ai pas le "pied marin" un grand défi. A écouter nos amis voyageurs, ce "voyage" nous permettra de faire un sas entre la vie d'avant et le grand voyage, de nous reposer (ben oui, y'a rien à faire sur le bateau !) et surtout de surveiller Caracol pendant les escales (risque de vol) et d'éviter le tracas des démarches d'importation que nous aurions eu à faire si nous l'avions rejoint par avion à BA. On en profitera pour faire travailler Titouan,  étudier un peu plus en détails notre périple et peut-être que nous survivrons tous sans dommage, ni noyade à cette traversée ... (le résultat au prochain épisode). Pour nous occuper cet été, nous avons : rajouté un coffre supplémentaire sous le châssis pour y mettre une réserve d'essence, bricolé une cachette pour l'ordinateur, organisé les comptes bancaires, enduit le bas de caisse de goudron, monté un convertisseur pour avoir du 220 volt dans l'habitacle, réglé la paperasserie administrative et l'école, créé le site web pour que vous puissiez lire nos péripéties, fait le tri de nos milliards de tonnes de choses dont on ne se sert jamais (1/3 on vend, 1/3 on donne, 1/3 on jette) ...

 

 

Lire la suite : Ca avance, ça avance!

Premier galop d'essai

Caracol dans la Bardena Negra

Une fois notre Caracol acheté, nous nous sommes permis une petite virée histoire de vérifier que le concept consistant à vivre à 4 dans 12 mètres carrés n'était pas complètement idiot. Nous voici donc partis pour l'Espagne et plus précisément l'Aragon et la Navarre.

Nous avons donc profité des vacances de printemps pour imaginer une petite boucle. L'objectif de la balade était de traverser les Pyrénées, puis de descendre jusqu'à la Saragosse via la Navarre et notamment les Bardenas puis de revenir via l'Aragon. Pour nous tester, nous nous sommes mis comme challenge d'éviter de dormir dans des campings, de tenir au maximum sur nos réserves d'eaux, de n'avoir qu'une semaine de fringues d'avance (partir léger qu'il a dit Pascal), de voir comment Caracol réagit sur les pistes

 

Lire la suite : Premier galop d'essai

Le trajet

 

googlemapsExemple

Voyage terminé,

Cliquez sur la carte

pour voir le trajet.


 

Les pas du Consul

Cliquez sur l'image pour voir le carnet de voyage du Consul

RockyMountains

Rocky Mountain, Colorado, USA

 


Powered by Joomla!. Design by: free joomla theme technology  Valid XHTML and CSS.