Des kilomètres, des kilomètres ... et des rencontres

Du 9 au 19 décembre 2011

DSC_9045

 

Profitant toujours des vents portants (si, si c’est utile en camping-car), nous poursuivons notre remontée express de l’Amérique Centrale. C’est donc au pas de course que nous enchaînons le Nicaragua, le Honduras, le Guatemala et le Belize ! Pour autant, malgré notre rythme, cette partie du voyage nous a réservé quelques belles surprises.

Vous ne rencontrerez plus de voyageurs plus au nord !

L’Amérique Centrale a la réputation d’être peu parcourue. Tous les voyageurs rencontrés au sud et ayant fait cette traversée nous l’ont dit. Et bien, ce ne sera pas notre cas ! Nous avons rencontré trois familles françaises durant notre bref séjour ! Notre première rencontre, nous la faisons au Nicaragua. Alors que nous traversons Massaya pour aller jusqu’au parc national du volcan du même nom, nous apercevons du coin de l’œil un camping-car américain garé à l’ombre sur un parking de supermarché. Un RV (pour recreational vehicle ou camping-car américain pour les non initiés - désolé, je commence à travailler mon anglais, on se rapproche de l’Amérique du Nord) ici, ça ne peut pas être des américains, ça doit être des français. Demi-tour pour vérifier et … bingo. Nous tombons sur Sabine et Patrick, accompagnés de 4 de leurs 8 enfants (tous ados), qui nous accueillent avec le café, aussi surpris que nous. Ils ne sont pas trop loin de chez eux, ils vivent en Guadeloupe (la 2nd famille guadeloupéenne en moins d’un mois ! Ils sont en passe de détrôner les voyageurs du sud-ouest !). Ils ne sont pas à leur premier voyage, ayant déjà été jusqu’en Inde, en Asie du sud-est et en Australie dans un camion aménagé, cette fois-ci avec les 8 enfants ! Nous passons une après-midi agréable à échanger avec eux. Et oui, un parking de supermarché ombragé peut faire un lieu tout à fait propice à la détente et à la discussion, si, si, je vous assure ! Nous décidons de passer la soirée ensemble et partons à la recherche du bivouac. Un arrêt au parc du volcan Massaya nous apprend que celui-ci n’est pas en activité en ce moment (ce qui fait son principal attrait). Nous décidons de rebrousser chemin et finissons dans un camp scout (oui, je sais les Tropet’, on va mal finir si on continue comme ça) ! Après une bonne soirée et une bonne nuit, nous repartons chacun de notre côté, eux vers le Costa Rica et nous vers la frontière du Honduras.

P1130924

Notre seconde rencontre a lieu près des ruines de Copán, alors que nous cherchions un camping qu’on n’a pas trouvé. Arrivés devant la station service prêt de l’entrée du site, pour leur demander où se trouvait ce fichu camping, nous apercevons une capucine bien française garée derrière, sur l’herbe ! Bonjour, comment ça va ? etc. Bref, nous abandonnons l’idée de trouver le camping et on s’installe à côté, normal, c’est l’heure de l’apéro. Michel, Sandrine, Carla (12 ans) et Mattéo (9 ans) viennent de Paris. Bref, je ne vous refais pas le topo, mais on se régale des quesadillas préparées par Sandrine, du crumble aux pommes de Nad, le tout devant une bonne bouteille de vin. Faut pas se laisser abattre par les kilomètres parcourus et restant à parcourir.

P1130945

Rendus au Guatemala, sur la route, à proximité de Tikal (encore une cité Maya), nous voyons apparaître à l’horizon les deux lanterneaux de capucine d’un Laïka, reconnaissables entre milles ! Et voici Lucie, Arnaud, Mahaut (12 ans), Léonie (9 ans) et Paul (6 ans). Ils viennent en sens inverse mais font demi-tour pour se joindre à nous et visiter Tikal le lendemain. Arnaud poussera même le vice jusqu’à nous inviter au resto ! A charge de revanche, la prochaine fois, c’est pour notre pomme. En plus, ils sont nantais et donc sur notre route quand on monte chez Papi Guy ! Mahaut se charge de la troupe des fauves comme une vraie baby-sitter, cuisinant, nettoyant, gérant et leur apprenant même de jolies histoires inracontables aux parents ainsi que quelques jeux de mots douteux. Merci Mahaut, merci ! Grâce à toi, nous avons passé une délicieuse soirée au resto.

DSC_8973

Nous visitons tous ensemble Tikal le lendemain.

P1140007

Au retour de la balade, ils faudrait bien se quitter mais le temps semble s’étirer, papotant tous ensemble. Le cœur n’y est pas vraiment. Bon ben qu’à cela ne tienne, dans ces cas là, qu’est ce qu’on fait ? On s’attarde bien sûr ! A notre tour de faire demi-tour et nous filons vers Flores pour passer une soirée de plus ensemble. C’est Titouan qui est content de rester un peu plus aux côtés de la pétillante Léonie! Flores est une petite île sur le lac Peten Itza reliée à la côte par un pont. Arnaud nous dégotte un ponton avec deux places devant et toute la troupe se jette à l’eau, qui sur son body-board, qui nageant et essayant d’échapper aux attaques des pirates flottants !

P1140060

P1140058

Nous trouvons une place semblant plus calme pour la nuit. Malheureusement c’est jour de fête sur l’île et la nuit sera difficile (et non, ce n’est pas la faute aux bouteilles de vin chilien trouvées quelques heures plus tôt) ! Bref, le lendemain tout le monde est un peu dans le pâté, mais on s’attarde encore. A un moment, il faut bien y aller ! Arnaud et Lucie filent vers Antigua pour rencontrer et nous vers le Belize, le calendrier s’égrenant doucement vers la date fatidique de l’arrivée des grands-parents ! Si ces rencontres sont souvent fugaces, elles sont parfois intenses et l’après-midi dans Caracol sera bien silencieuse, chacun ressassant les bons moments passés. Chao vous tous, bonne route et … suerte !

P1140046

Une traversée chrono

Bien, mais à part ça, quid de cette traversée express de cette deuxième moitié de l’Amérique Centrale ? De la route, de la route, de l’école (il y a les évaluations à finir avant noël et la maîtresse consciencieuse veut tenir son planning ; Magali, Emilie, vous voyez, elle assure !), des crises, des moments parfaits et encore de la route (pour rejoindre Cancun à temps pour récupérer papi et mamie, nous avons fait une croix sur la découverte de l'Amérique centrale).

Les moments parfaits d’abord : un bivouac derrière (bien derrière) une station service au Nicaragua, avec le vue plongeante sur la montagne, un petit air frais qui nous change de la journée de route sous la fournaise de la plaine nicaraguayenne, des jeux pour les enfants, des gens sympa et pas un bruit pendant la nuit. Un bandeau de route à l’asphalte parfaite s’étirant sur plus de deux kilomètres de long, le tout sans rencontrer un trou ;-). Quelques passages dans des paysages plutôt sympas.

P1130917

P1130925

Les habitants du Honduras super contents et super gentils dès qu’on leur adresse la parole. Une parade de Noël au Belize aux gros camions américains en guise de chars, sur lesquels des lutins en habits de Père Noël se déhanchent sur de la musique caribéenne : contraste, vous avez dit contraste ?

P1140099

Le plongeon dans l’eau à Flores et la visite de Tikal avec Lucie et Arnaud.

P1140062

DSC_8948

Les rencontres. La visite des ruines de Copán (Honduras), notre premier site maya, mais à l’ambiance sereine et à la beauté envoutante. Même les garçons seront transportés : on ne remerciera jamais assez les épisodes des Cités d’Or, qui comme pour les Incas au Pérou, ont contribué à rendre les visites attrayantes pour nos loustics (d’autant plus que les informations données sont d’une bonne véracité historique. Du coup, nos enfants étaient bien souvent au jus avant nous). Bon, ce sera également le lieu de la pire crise que nous a fait Titouan depuis le début du voyage…

DSC_8754

Ce qui nous amène aux moments moins agréables. Les longues heures à avancer. Le passage des frontières, souvent pénibles et longs, toujours chers (racket institutionnalisé) parfois à la bureaucratie incompréhensible ou à l’organisation ubuesque comme au Costa Rica où un seul fonctionnaire gérait les tampons de pas loin de 200 à 300 personnes (on a doublé, en bons français, Nad décrétant d’emblée qu’elle ne ferait pas la queue !) et où la frontière était précédée d’une file de 5 kilomètres de camions arrêtés sur le bord de la route, ne laissant le passage qu’à une seule voie de véhicule pour aller vers la douane et en revenir. Et puis la tension montant dans le camion au fil des journées. Marre de rouler, patienciomètre à zéro du côté des parents, pression chez les enfants (notre complicité avec Nad arrangeant heureusement bien les choses). Pauvreté sur le bord des routes que ce soit au Nicaragua, au Honduras ou au Guatemala. Des armes à feu en veux-tu en voilà à chaque endroit représentant un peu d’argent. La palme reviendra à une station service au Honduras gardée par deux gars armés de kalachnikovs.

Deux jours au Nicaragua, deux au Honduras, quatre au Guatemala, deux au Belize. Vraiment pas de quoi se faire une idée de cette deuxième moitié de l’Amérique centrale. En même temps, à part le Guatemala, aurions nous vraiment passé plus de temps dans ces pays si nous n’avions pas été si pressés ? Pas sûr.

S’il fallait garder de cette traversée une impression furtive et forcément subjective, ce serait peut-être la pauvreté du Nicaragua, la gentillesse des gens du Honduras (malgré la mauvaise presse de ce pays), les sites Mayas entre Honduras et Guatemala, l’excentricité du Belize (à la culture caribéenne mais surtout anglo-saxonne, aux jardins proprets et à la vie deux fois plus chère qu’ailleurs en Amérique Centrale). On a quand même goutté des bières différentes dans chaque pays. Et à part celle du Nicaragua (pisse d'âne), elles n’étaient pas mal !

Ah si, j’oubliais. On nous avait tellement raconté de problèmes avec des flics corrompus en Amérique Centrale, que nous n’en avons pas vu la queue d’un ! Ouf !

NB : pour les impatients amis et collègues de papi et mamie (dixit Yves et Marie-Jo), le prochain article racontera leur virée avec nous. Va vous falloir encore patienter quelques temps, Nadège le prépare ...

Galerie Nicaragua

Galerie Honduras

Galerie Guatemala

Galerie Belize

CinéCaracol

Et maintenant, Copan et Tikal (principalement) en video !

Itinéraire

Voilà en gros l'itinéraire que nous avons suivi.

 

Le trajet

 

googlemapsExemple

Voyage terminé,

Cliquez sur la carte

pour voir le trajet.


 

Les pas du Consul

Cliquez sur l'image pour voir le carnet de voyage du Consul

RockyMountains

Rocky Mountain, Colorado, USA

 


Powered by Joomla!. Design by: free joomla theme technology  Valid XHTML and CSS.